Prendre le soin de rire, ce sont des clowns, mais pas n’importe quels bouffons ! Des pitres professionnels, des « clowns hospitaliers », comme on dit. Pourquoi hospitaliers ? Parce qu’ils rendent visite aux personnes âgées dans des hôpitaux mais aussi en EHPAD ou dans des maisons de retraite. 

Comment les clowns peuvent aider nos anciens ?

Nos aînés, nos « petits vieux » s’y ennuient parfois un peu, alors les amuseurs amènent de la joie, de la gaieté, de l’humour, des jeux. C’est plus qu’un spectacle, plus qu’une animation, car les clowns hospitaliers improvisent leurs interventions auprès de la personne visitée, en fonction de son humeur et de ses besoins. 

Les clowns pour prendre soins de rire ?

Mamie a envie de rigoler, les clowns plaisantent avec elle. Papi est tout triste aujourd’hui, les comiques l’écoutent et, si cela s’y prête, tentent de lui remonter le moral. Grand-mère est « chafouin », c’est peut-être une chanson qui lui fera du bien, les clowns chantent pour elle, ou mieux, avec elle.

Grand-père est en colère, les artistes l’aident à exprimer cette colère et à la dédramatiser. Ils sont toujours prêts à rire, s’émouvoir, danser, chanter, ou participer aux activités de l’établissement, toujours de façon décalée et toujours dans le respect des personnes et des soins. Avec Prendre le soin de rire, la vieillesse n’est pas triste.

Les personnes âgées aiment les clowns

Les comédiens visitent souvent les personnes les plus isolées, les plus vulnérables. Celles qui ont encore « toute leur tête », comme celles qui sont atteintes de la maladie d’Alzheimer ou maladies apparentées. Mais ils apportent aussi de la joie aux équipes soignantes, et aux familles, qui sont souvent entrainées dans leurs jeux.

Comment l’association « prendre le soin de rire » aide nos anciens

Prendre le soin de rire est porté par JASPIR, dynamique association de Saint Jean de Bournay qui fête ses 18 ans en 2020. Les clowns sont des artistes professionnels, formés pour la pratique du clown hospitalier, et interviennent dans le Nord-Isère. De Vienne jusqu’aux environs de La Tour du Pin et de Crémieu jusqu’à Roybon, en passant par Saint Quentin-Fallavier, Bourgoin-Jallieu et les communautés de communes de Bièvre, vous pouvez faire appel à Prendre le soin de rire pour égayer les relations avec les personnes âgées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *