Quand mon petit dernier est chafouin, c’est pas bon signe. Quand, en plus, je voies apparaître petit à petit des petites lésions rouges partout sur son corps, le verdict est sans appel : La varicelle.

Un petit billet d’humeur pour un vendredi dans le brouillard.

Des signes qui ne trompent pas

Hier matin, mon plus petit était très fatigué et ronchon. Ça arrive à tout le monde de passer une mauvaise nuit et je m’inquiète pas plus que ça.

En revanche quand, il commence à avoir de la fièvre, je commence à tiquer. Je sens que j’en connais un qui est encore tombé malade. Premier réflexe : Doliprane.

La fièvre tombe, mais en début d’après midi, je constate qu’il commence à se gratter le front. Je regarde plus attentivement et paf … pleins de boutons sont en train d’apparaître.

Bon et bien, rendez vous chez le médecin pour confirmer : La varicelle vient de faire une nouvelle victime.

Le retour des mauvaises nuits

Ce qui est étrange avec la varicelle, c’est la seule maladie qu’on est content quand nos enfants l’attrapent. En effet, bénigne au jeune age, elle peut faire de véritables dégâts chez les ados et adultes.

Le mauvais coté, c’est pour lui et indirectement pour moi. Les boutons, ça gratte … ça gratte même beaucoup. Et, j’ai beau le tartiner de crème apaisante, il a toujours cette envie de se gratter.

Dans la journée, ça va, mais la nuit c’est assez terrible car il a du mal à dormir et veut donc du réconfort auprès de maman. Qui elle non plus ne peut pas dormir …

Bon, on peut pas refuser ce genre de réconfort, mais j’espère que ça va pas rester trop longtemps, car je vais pas pouvoir tenir longtemps en me faisant réveiller toutes les heures.

Petite pensée à toutes les mamans qui ont leur enfant malade 🙂

Vous aimerez aussi ...