Aujourd’hui, je vais vous parler d’un sujet dont on ne parle pas assez : Gérer des enfants malades quand on est une maman seule.

Bonne lecture

Les premiers signes

Toutes les mamans (et papa) qui élèvent seules leurs enfants connaissent ce sentiment, le calme avant la tempête.

Votre enfant (ou vos enfants si vous avez un peu moins de chance) sont moins dynamiques que d’habitude, moins enjoués et souriants. Votre instinct se met en alerte et vous savez qu’il y a un problème.

Dans les heures qui suivent … vos doutes se confirment : Il (ou elle) est malade.

A ce moment tout ce met en branle pour préparer la tempête qui va suivre car vous le savez, les prochains jours vont être difficile. Mais, vous n’avez pas le choix, alors anticipons …

Organisation

La clé pour minimiser le stress et l’énervement inutile est de s’organiser (au mieux).

Dès vos premiers doutes, réservez un créneau chez le médecin. Au pire, vous l’annulerez en cas de fausse alerte. Passez chez le généraliste est la première étape de la guérison. NB : Je suis consciente qu’il existe pleins d’autres solutions pour les papas et mamans plus expérimentées, mais restons simple.

Si ça se confirme, Anticiper les solutions de garde. La crèche ne le voudra plus et certainement pas l’école. Il faut soit qu’un proche s’en occupe ou vous allez devoir poser des jours de congés. Il est temps de faire valoir le retour de vos services rendus.

Maladie chez les petits notamment tout ce qui entraîne diarrhée et vomissement implique une surcharge de travail. Essayez donc de gagner du temps sur les autres tâches :

  • Le repas (astuces en dessous)
  • Le lavage
  • Les activités des autres enfants

Ces petites économies de temps pourront être convertis en temps à passer à vous occuper de votre petit malade.

Mes astuces

J’avais lu pas mal de chose sur le site Biolanges.fr. Mais voici un complément tiré de mon expérience :

1 – Prévoir les repas

Je vous conseille vivement de prévoir les repas pour qu’il n’y est plus qu’à réchauffer. On fait une grosse quantité de féculent, on précuit tous les légumes et on opte pour des viandes rapide à faire (jambon, steak haché, …). Après c’est tupper au frigo et il n’y plus qu’à réchauffer le moment venu.

2 – Anticiper les lessives

Assurez vous d’avoir assez de serviettes de bain, de drap et de vêtements de rechange. Les gastro ne pardonnent pas sur les tissus autant avoir tout de prêt.
Essayez également de lancer les machines le plus rapidement possible pour créer un cycle.

3 – Checker les produits d’entretien

C’est pas au moment de nettoyer du vomi qu’il va falloir se rendre compte qu’on a plus de javel … Bref, un petit tour à la réserve pour vérifier ne coûte pas grand chose et peut vous éviter bien des tracas.

4 – Soyez une maman (ou un papa)

Votre petit souffre ! Ne l’oubliez pas et cagolez le ! Un gros calin peut faire des merveilles.

5 – Du repos, du repos et du repos

Votre petit bout doit se reposer au maximum pour que son corps puisse se défendre contre la maladie. Evitez les écrans ou autres consoles, téléphones, … même s’il le réclame.

D’autres pistes d’améliorations